DOCTEUR BENCHIMOL 
Gynécologue-obstétricien à Paris
11 Place de la Nation,
75011, Paris, France
PRENDRE RDV EN LIGNE
Tél : 01 46 59 28 19 / @ CONTACT
Vers le haut
Vers le bas
Calendrier Benchimol

Généralités

Plusieurs personnes ou patientes signalent l'apparition de troubles ou perturbations des règles faisant suite à la vaccination anti COVID-19. Mais y-a-t-il réellement un lien de causalité entre ces deux événements ?

Cet article ne constitue pas une étude scientifique mais une petite revue de la littérature qui sera régulièrement mise à jour au vu des dernières publications sur le sujet.

 

Définitions

Les règles, encore appelées menstruations ou flux menstruel, correspondent à un écoulement sanguin provenant de l'utérus et s'extériorisant par la vulve qui se produit régulièrement, de manière cyclique. Le premier jour du cycle de la femme correspond au premier jour des règles.

Les règles apparaissent pour la première fois au moment de la puberté (premières règles survenant entre l'âge de 10 et 16 ans), et pour la dernière fois au moment de la ménopause (autour de l'âge de 51 ans).

L'écoulement des règles dur habituellement entre 3 et 7 jours. Son abondance normale varie de 5 à 25 ml.

Les règles s'arrêtent de manière physiologique et normale pendant la grossesse et la ménopause.

Le cycle menstruel est habituellement régulier, d'environ 28 jours (de 26 à 34 jours pour la majorité des femmes). Le cycle peut être irrégulier de manière physiologique et normale lors de la puberté ou de la péri ménopause, période précédant l'arrêt définitif des règles. Ces deux périodes de début et de la fin de la période génitale peuvent varier de quelques semaines à plusieurs années. Parfois, de légères douleurs pelviennes à type de crampes peuvent précéder l'arrivée des règles ou les accompagner pendant les premiers jours. Il en est de même pour la survenue de légers troubles de l'humeur.

 

Troubles du cycle (troubles des règles) : lexique

  • Aménorrhée : absence totale des règles. Elle peut être primaire ou secondaire.
    • Aménorrhée primaire : il s'agit de l'absence totale des règles survenant chez des jeunes filles âgées de 16 ans et plus qui n'ont jamais eu leurs règles.
    • Aménorrhée secondaire : il s'agit de l'absence totale des règles depuis au moins trois mois survenant chez des femmes non ménopausées.
  • Dysménorrhée : il s'agit de la survenue de règles anormalement douloureuses. Les douleurs peuvent précéder, accompagner ou suivre la survenue des règles. Les douleurs sont localisées au niveau du bas ventre, parfois irradiant vers l'arrière, et peuvent s'accompagner de céphalées, de nausées, de vomissements, de diarrhée ou encore de fatigue. Les dysménorrhées peuvent être primaires ou secondaires.
    • Dysménorrhée primaire : il s'agit d'une dysménorrhée survenant en même temps que l'apparition des premières règles.
    • Dysménorrhée secondaire : il s'agit d'une dysménorrhée survenant chez une femme n'ayant jamais eu de règles douloureuses au préalable.
  • Cycles irréguliers : il s'agit de la survenue de cycles ayant une durée irrégulière, variable à chaque cycle, anormalement courte ou anormalement longue.
  • Spanioménorrhée : règles trop espacées.
  • Hyperménorrhée : règles d'abondance augmentée.
  • Oligoménorrhée : règles de quantité faible.
  • Ménorragies : règles de quantité abondante et de durée longue.
  • Métrorragies : saignement d'origine génitale survenant en dehors de la période des règles.
  • Ménométrorragies : règles de quantité abondante, de durée longue, associées à des saignements survenant en dehors de la période des règles.

 

Vaccin anti COVID-19 et troubles du cycle menstruel

De nombreuses femmes rapportent sur les réseaux sociaux ou en consultation gynécologique la survenue de troubles menstruels à la suite d'une vaccination anti COVID-19 par le vaccin Pfizer BioNTech (Comirnaty) ou Moderna (Spikevax), tous les deux vaccins à ARN messager (ARN-m). Mais le fait de déclarer ses troubles du cycle sur TikTok, Facebook, Instagram ou Twitter à la suite d'une vaccination anti COVID-19 constitue-t-elle une preuve scientifique de relation de cause à effet ?

L'ANSM (Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé) est plutôt rassurante après l'étude de plus de 300 cas d'effets indésirables liés aux troubles des cycles menstruels survenus après vaccination par Pfizer BioNTech et Moderna rapportés jusqu'à la fin juillet 2021.

Selon l'ANSM, « l’évolution est spontanément favorable en quelques jours pour la grande majorité des cas » et « Nous ne pouvons pas à ce jour établir de lien entre la vaccination et les troubles menstruels, les causes de ces troubles pouvant être multiples. ».

Un lien de cause à effet n'est donc à ce jour pas confirmé sur le plan statistique, mais toutefois, l'ANSM considère du fait de ces nombreux signalements que les troubles du cycle menstruel constatés après la vaccination contre le COVID-19 constituent un signal potentiel. Cela signifie qu’il y a des remontées d’un effet indésirable, sans que cela ne corresponde à quelque chose de statistiquement significatif. Si le personnel soignant ou des personnes vaccinées déclarent des effets secondaires venant de se rajouter à ceux déjà déclarés, l'ANSM pourra diligenter une enquête, mais il appartiendra aux équipes universitaires d'étudier le sujet afin d'en expliquer les mécanismes. L'ANSM a par ailleurs effectué un signalement à l'Agence européenne des médicaments (EMA) qui a déclaré de son côté « qu'aucun lien de cause à effet n'a été établi à ce stade entre les vaccins contre le COVID-19 et les troubles menstruels » mais qui a toutefois demandé des données supplémentaires aux laboratoires pharmaceutiques et continue à analyser la littérature scientifique.

A ce jour, les troubles menstruels ne font pas partie des effets secondaires probables des vaccins en question.

 

Quelles pourraient en être les explications ?

Causes sans rapport évident avec la vaccination

Les hormones qui contrôlent le cycle menstruel peuvent varier d'un cycle à un autre. Ces variations peuvent être liées à un choc émotionnel, à un stress, au régime alimentaire, à une prise médicamenteuse, à l'oublie d'une pilule contraceptive, à la survenue d'un syndrome grippal... à toutes autres causes que l'on peut rencontrer dans la vie de tous les jours et qui n'ont aucun rapport avec la vaccination contre le COVID-19.

Un trouble du cycle peut également constituer le premier symptôme d'une pathologie gynécologique préexistante et découverte fortuitement après la vaccination, comme un polype utérin, un fibrome utérin ou un trouble hormonal, qui n'ont là aussi logiquement rien à voir avec la vaccination.

Causes en rapport avec la vaccination

Lors d'un cycle menstruel normal, plusieurs cellules du système immunitaire ont un rôle à la fois dans la formation et dans l'élimination de l'endomètre, la muqueuse utérine, qui desquame au moment des règles.

Le boost immunitaire apporté par la vaccination pourrait probablement jouer un rôle dans la perturbation passagère de ces mécanismes.

 

Quand consulter le gynécologue ?

  • Vous avez bénéficié d'une vaccination anti COVID-19 et avez remarqué des troubles du cycle qui perdurent ;
  • Vous présentez des règles anormalement abondantes, hémorragiques, que vous ayez ou pas été vaccinée contre le COVID-19 ;
  • Vous présentez une absence de règles prolongée, associée ou non à une douleur pelvienne, que vous ayez ou pas été vaccinée contre le COVID-19 ;
  • Vous présentez des douleurs pelviennes anormales associés à des saignements d'origine génitale, que vous ayez ou pas été vaccinée contre le COVID-19 ;
  • Vous êtes suivie en PMA et présentez de nouveaux troubles du cycle, non constatés à ce jour, que vous ayez ou pas été vaccinée contre le COVID-19.

 

Crédit photo

Image par Steve Buissinne de Pixabay

 

Sources

ANSM

 

A lire aussi

 

Gynécologue obstétricien à Paris

Trouver un spécialiste gynécologue à Paris, une colpopscopie à Paris ou une hystéroscopie diagnostique à Paris (75) peut être parfois une mission difficile. Plusieurs plateformes internet existent aujourd’hui (Doctolib etc.., ) et présentent un choix de gynécologues, leurs photos ainsi que leurs disponibilités. Bien que la médecine devient numérique, son pilier principal restera humain.

Personnellement, j’ai toujours été plus favorable à un site internet personnel, présentant ses différentes activités plutôt qu’à une plateforme comparative tel un site d’achat en ligne.

Mais comment choisir un bon gynécologue ? Comment connaitre ses compétences ? Sa réputation ? Ses honoraires détaillés ?

Alors parmi les centaines de pages que compte ce site vous pouvez trouver des articles concernant la gynécologie, l’obstétrique, la procréation médicalement assistée, les différents examens tels que la colposcopie, l’hystéroscopie, différentes interventions tel que la conisation, l'hyménoplastie, des photos originales et bien plus encore.

Je suis un gynécologue-obstétricien homme, exerçant en secteur 2 (à honoraires libres). Pour une simple consultation, la base de remboursement par la sécurité sociale est de 70% sur 28 euros, soit 18,6 euros après avoir retiré la franchise de 1 euro, non remboursable.

Je n’ai pas signé le contrat d’accès aux soins (CAS) ni l'OPTAM afin de garder une indépendance la plus totale vis-à-vis des organismes primaires d’assurance maladie et d’assurances ou mutuelles complémentaires.

Il est également possible de prendre un rendez-vous rapide en ligne ou un rendez-vous de téléconsultation.

Plan de Paris

Gynécologue-obsétricien Paris

Arrondissements de Paris : Je reçois dans mon cabinet des patient/es de tous les arrondissements de paris, 75001, 75002, 75003, 75004, 75005, 75006, 75007, 78008, 75009, 75010, 75011, 75012, 75013, 75014, 75015, 75016, 75017, 75018, 75019, 75020, 1er Arrondissement Paris / 2e Arrondissement Paris / 3e Arrondissement Paris / 4e Arrondissement Paris / 5e Arrondissement Paris / 6e Arrondissement Paris / 7e Arrondissement Paris / 8e Arrondissement Paris / 9e Arrondissement Paris / 10e Arrondissement Paris / 11e Arrondissement Paris / 12e Arrondissement Paris / 13e Arrondissement Paris / 14e Arrondissement Paris / 15e Arrondissement Paris / 16e Arrondissement Paris / 17e Arrondissement Paris / 18e Arrondissement Paris / 19e Arrondissement Paris / 20e Arrondissement Paris.

Quartiers à proximité : Picpus - Bel-Air - Charonne - Bercy - Roquette - Le Marais - Saint Mandé